Parmi le matériel fibre optique nécessaire à un réseau THD fibre, nous avons le connecteur optique. Un connecteur de fibre optique est ce qui se trouve à l’extrémité d’une fibre optique, et permet une connexion rapide et une déconnexion de raccordement. Les connecteurs peuvent coupler mécaniquement et aligner les cœurs des fibres pour permettre à la lumière de passer. Les meilleurs connecteurs perdent très peu de lumière due à la réflexion ou un mauvais alignement des fibres. Ainsi, environ 100 connecteurs de fibres optiques ont été introduits sur le marché depuis la création de cette technologie.

A quoi sert un connecteur de fibre optique

Les connecteurs de fibres optiques sont utilisés pour raccorder les fibres optiques. En raison des procédures de polissage et de réglage qui peuvent être incorporées dans la fabrication de connecteurs optiques. Les connecteurs sont en général montés sur la fibre optique directement dans l’usine de fabrication du fournisseur. Cependant, l’assemblage et les opérations de polissage peuvent aussi être réalisées lors du tirage de la fibre.

Ces connecteurs sont utilisés pour les centraux téléphoniques, lors des installations chez les clients pro et lors d’installations extérieures visant à raccorder les équipements réseaux ou encore des câbles d’interconnexion. La plupart des connecteurs sont à ressort afin que les surfaces des fibres soient pressées ensemble lorsque les connecteurs sont couplés. Par ailleurs, le verre à verre ou résultant plastique sur plastique élimine les pertes de signal qui seraient causées par un espace d’air entre les fibres jointes. Chaque connexion de fibre a deux valeurs :

– Atténuation ou perte d’insertion
– Réflexion ou perte de retour

connecteur de fibre optique

Connecteur de fibre optique : champs d’application

Une grande variété de connecteurs de fibres optiques sont disponibles mais les connecteurs SC et LC sont les plus couramment utilisés sur le marché. Les principales différences entre les types de connecteurs sont les dimensions et méthodes de couplage mécanique. Différents connecteurs sont nécessaires s’il s’agit de fibre multimode ou de fibre monomode.

Nous les utilisons énormément dans les datacenters. Actuellement, des connecteurs de petite taille (par exemple, LC) et multi-fibres (par exemple, MTP) remplacent de plus grands (par exemple, SC). Ainsi, l’objectif est d’avoir plus de ports fibre par unité d’espace de rack.

En résumé, les caractéristiques d’une bonne conception de connecteur sont :

– Une faible perte d’insertion
– Une perte de retour élevée (faibles quantités de réflexion à l’interface)
– La facilité d’installation
– Un prix bas
– La fiabilité
– La faible sensibilité environnementale
– La facilité d’utilisation

Pour les installations extérieures, il est possible que les connecteurs soient situés sous terre, ou sur des murs extérieurs ou des poteaux électriques. Dans de tels contextes, des enveloppes de protection sont souvent utilisées. Elles se divisent en deux grandes catégories : hermétique (étanche) et sans respiration. Pour les enveloppes hermétiques, le but est d’empêcher l’entrée d’humidité et d’air. Mais le manque de ventilation risque de faire monter la chaleur si elle est exposée à la lumière du soleil ou à une source de chaleur. Les boîtiers sans respiration permettent d’avoir une ventilation et sont résistants  à l’humidité, les insectes et les contaminants atmosphériques.

Ainsi, en fonction des besoins des utilisateurs, il est possible de réaliser des tests et d’effectuer des simulations environnementales afin d’être certain du boitier à installer en extérieur. On pourra notamment effectuer des tests de chocs, de vibrations, d’humidité, d’immersion dans l’eau, etc.

Poursuivez votre lecture avec : 

})(jQuery)