Lorsque l’on parle du TCP/IP, il faut parler de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire ; le CERN. C’est un organisme européen de recherche qui tire son nom du Conseil européen pour la recherche nucléaire. Elle exploite le plus grand laboratoire de physique des particules au monde. Fondée en 1954, l’organisation est basée dans la banlieue nord-ouest de Genève ; à la frontière franco-suisse. Elle compte 22 Etats membres. Israël est le seul pays non européen à être membre à part entière. Le CERN est un observateur officiel des Nations Unies. L’acronyme CERN est également utilisé pour désigner le laboratoire qui, en 2016, comptait 2 500 membres du personnel scientifique, technique et administratif. Il hébergeait environ 12000 utilisateurs. La même année, le CERN a généré 49 pétaoctets de données.

CERN organisation européenne pour la recherche nucléaire

La principale fonction du CERN est de fournir les accélérateurs de particules et les autres infrastructures nécessaires à la recherche en physique des hautes énergies. En conséquence, de nombreuses expériences ont été réalisées au CERN grâce à des collaborations internationales. Le site principal de Meyrin héberge une grande installation de calcul. Elle est principalement utilisée pour stocker et analyser des données issues d’expériences ; ainsi que pour simuler des événements. Les chercheurs ont besoin d’un accès à distance à ces installations, de sorte que le laboratoire a toujours été un important carrefour de réseau étendu. Enfin, et c’est cela qui nous intéresse, le CERN est également le lieu de naissance du World Wide Web.

Histoire du CERN

La convention instituant le CERN a été ratifiée le 29 septembre 1954 par 12 pays d’Europe occidentale. L’acronyme CERN signifiat à l’origine Conseil Européen pour la Recherche Nucléaire. C’était un conseil provisoire pour la construction du laboratoire, établi par 12 gouvernements européens en 1952. L’acronyme a été retenu pour le nouveau laboratoire après que le conseil provisoire ait été dissous ; même si son nom a changé pour Organisation Européenne pour la Recherche Nucléaire.

Le premier président du CERN était Sir Benjamin Lockspeiser. Edoardo Amaldi était le secrétaire général du CERN à ses débuts ; lorsque les opérations étaient encore provisoires. Son premier directeur général était Felix Bloch. Le laboratoire était à l’origine consacré à l’étude des noyaux atomiques, mais il fut bientôt appliqué à la physique des hautes énergies, s’intéressant principalement à l’étude des interactions entre particules subatomiques. Par conséquent, le laboratoire exploité par le CERN est communément appelé le Laboratoire Européen de Physique des Particules. Un nom qui décrit mieux la recherche qui y est effectuée.

Membres fondateurs du CERN

Lors de la sixième session du Conseil du CERN, qui s’est tenue à Paris du 29 juin au 1er juillet 1953, la convention portant création de l’organisation a été signée ; sous réserve de ratification par 12 États. La convention a été progressivement ratifiée par les 12 États membres fondateurs. En outre : la Belgique, le Danemark, la France, la République fédérale d’Allemagne. Mais aussi la Grèce, l’Italie, le Pays-Bas, la Norvège, la Suède, la Suisse, le Royaume-Uni et la Yougoslavie.

L’informatique au CERN

Le World Wide Web a débuté sous la forme d’un projet du CERN intitulé INQUIRE. Il a été initié par Tim Berners-Lee en 1989 et Robert Cailliau en 1990. Tim Berners-Lee et Robert  Cailliau ont été honorés conjointement par l’Association for Computing Machinery en 1995 pour leur contribution au développement du World Wide Web.

Basé sur le concept d’hypertexte, le projet visait à faciliter le partage d’informations entre chercheurs. Le premier site Web a été activé en 1991. Par la suite, le 30 avril 1993, le CERN a annoncé que le World Wide Web serait gratuit pour tous. Une copie de la première page Web originale, créée par Tim Berners-Lee, est toujours publiée sur le site Web du World Wide Web Consortium. Elle est considérée comme tant que document historique. En outre, avant le développement du Web, le CERN avait été le pionnier de l’introduction de la technologie Internet à partir du début des années 1980.

Plus récemment, le CERN est devenu une plate-forme pour le développement de l’informatique en grille ; accueillant des projets tels que les Grilles d’habilitation pour E-sciencE (EGEE) et la grille de calcul du LHC. Il héberge également le point d’échange Internet du CERN (CIXP) ; l’un des deux principaux points d’échange Internet de Suisse.

Réalisations scientifiques du CERN

En septembre 2011, le CERN a attiré l’attention des médias lorsque la Collaboration OPERA a signalé la détection de neutrinos potentiellement plus rapides que la lumière. D’autres tests ont montré que les résultats étaient erronés en raison d’un câble de synchronisation GPS incorrectement connecté. Le prix Nobel de physique de 1984 a été décerné à Carlo Rubbia et Simon van der Meer pour les développements qui ont abouti aux découvertes des bosons W et Z. Ensuite, le prix Nobel de physique 1992 a été décerné à Georges Charpak, chercheur au CERN «pour son invention et le développement de détecteurs de particules, en particulier la chambre proportionnelle multifils». Enfin, le prix Nobel de physique 2013 a été attribué à François Englert et Peter Higgs pour la description théorique du mécanisme de Higgs dans l’année qui a suivi la découverte du boson de Higgs par les expériences du CERN.

  • 1973 : Découverte de courants neutres dans la chambre à bulles de Gargamelle ;
  • 1983 : Découverte des bosons W et Z dans les expériences UA1 et UA2 ;
  • 1989 : Détermination du nombre de familles de neutrinos légers au grand collisionneur électron-positon (LEP) opérant sur le pic du boson Z ;
  • 1995 : Première création d’atomes d’antihydrogène dans l’expérience PS210 ;
  • 1999 : Découverte de la violation directe de CP dans l’expérience NA48 ;
  • 2010 : Isolement de 38 atomes d’antihydrogène ;
  • 2011 : Maintien de l’antihydrogène pendant plus de 15 minutes ;
  • 2012 : Boson de masse autour de 125 GeV/c2 compatible avec le boson de Higgs tant recherché.

Plusieurs réalisations importantes en physique des particules ont été réalisées grâce à des expériences menées au CERN. Voici certaines d’entre-elles :

Poursuivez votre lecture avec : 

})(jQuery)