Maintenant que nous avons répondu à la question Qu’est ce que le plan France Très Haut Débit, intéressons nous au côté pécunié du plan. Le déploiement d’un réseau internet très haut débit sur le territoire Français implique un investissent financier conséquent. D’ici à 2022, pas moins de 20 milliards seront investis afin de respecter la feuille de route et les ambitions du plan France THD. Bien évidemment, face aux sommes colossales engagées, un partenariat entre le secteur public et des entreprises privée s’impose.

France THD : les zones conventionnées

Les zones conventionnées sont des zones où les opérateurs privés installent des réseaux de fibre optiques jusqu’à l’abonné. On parle alors de FttH : Fiber to the Home ou « Fibre optique jusqu’au domicile ». En 2020, tous les foyers français devront être raccordés. Bien évidemment, le raccordement répond à un planning de déploiement précis. En effet, les collectivités ont défini des zones à raccorder en priorité. A titre d’informations, ces zones conventionnées représentent 55% de la population ; les coûts de déploiement sont estimés entre six et sept milliards d’euros.

France THD

France THD : les zones non conventionnées

Passons maintenant aux zones non conventionnées. C’est le cas de la métropole de Lyon. C’est dans ces zones que les réseaux d’initiative publique (RIP) sont déployés. Une rapide soustraction nous permet de comprendre que 45 pour cent de la population est concernée. Cela représente un investissement estimé entre treize et quatorze milliards d’euros. Mais attention, ici, cet investissement n’est pas uniquement public ou privé.

En effet, le plan prévoit que la moitié de cet investissement public sera financée par les recettes d’exploitation des RIP. L’autre moitié sera cofinancée par des opérateurs privés. Dans la pratique, le financement peut s’avéré un peu plus complexe dans la mesure ou les investissements sont parfois supportés majoritairement par des acteurs du secteur privé. C’est le cas du Grand Lyon.

France THD : Un développement par plaques successives

Vous l’aurez compris, le déploiement de ce réseau très haut débit se fait par plaques successives. En conséquence, les entreprises localisées en dehors des premières plaques n’avaient pas accès aux offres d’abonnement à la fibre optique. Seules des offres FttO – une fibre optique dédiée à l’entreprise – leurs sont alors proposées. Problèmes : faible couverture et coût exorbitant.

L’Etat a donc annoncé deux mesures. La première consistait à autoriser le raccordement de sites en dehors des premières plaques de déploiement. Cette mesure a permis de raccorder plus rapidement au réseau les sites prioritaires. Cela a aussi induit le développement d’offres de type FttE ou Fiber to the Entreprise. Seconde mesure : les entreprises peuvent, sous conditions, obtenir un soutien financier de l’Etat à hauteur de mille euros.

Même si l’initiative est louable, il est assez compliqué de savoir quelle offre est disponible pour son entreprise. Pour vous simplifier la vie, vous trouverez sur notre site une carte de couverture du réseau Lyon THD. Notre outil d’éligibilité vous permettra aussi de connaitre le prix de votre forfait fibre. N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande ou conseil.

Poursuivez votre lecture avec : 

})(jQuery)