Pourquoi la latence peut être un défi pour le télétravail ?

La Fibre Lyonnaise > Actualités de La Fibre Lyonnaise et de la Fibre Entreprise  > Pourquoi la latence peut être un défi pour le télétravail ?
Pourquoi la latence peut être un défi pour le télétravail front

Pourquoi la latence peut être un défi pour le télétravail ?

Le nombre de personnes en télétravail à Lyon et dans la Métropole du Grand Lyon et utilisant plusieurs appareils est en ce moment plus élevé. Elles peuvent donc rencontrer des problèmes dus à la latence du réseau.

Les domiciles raccordés par des liaisons par câble et fil de cuivre seraient parmi les premières touchées. N’oubliez pas que toute la famille qui partage un seul réseau Wi-Fi doit également s’attendre à des perturbations. Tous se connectant en même temps pour travailler ou regarder la télévision ou utilisant des tablettes pour rester connectés et se divertir. On est bien loin des performances offertes, par exemple, par une offre fibre entreprise FTTO.

Aussi connue sous le nom de « lag », c’est le délai entre le moment où vous parlez et celui où votre interlocuteur entend votre voix. Cause fréquente des mauvais appels VoIP (Voice over Internet Protocol), une valeur élevée peut entraîner de grandes difficultés dans la conduite des téléconférences et causer de la frustration.

La phase de latence peut être causée par un certain nombre de facteurs dans le trajet de l’appel. Notamment le nombre de sauts de réseau et la chaîne de composants matériels qui, en fin de compte, relient l’appel.

 

Pourquoi la latence peut être un défi pour le télétravail front

 

Quels sont les effets de la latence ?

Une latence élevée est une cause fréquente d’interaction vocale ou vidéo (protocole de communication) de mauvaise qualité. Ainsi, elle peut avoir un impact très important sur l’efficacité des communications. La collaboration au sein d’un groupe de travail et l’engagement des clients peuvent en souffrir.

L’écho, le chevauchement des bruits, les « appels lents », les appels interrompus et la synchronisation perturbée entre la voix et la vidéo pendant les visioconférences sont autant d’effets courants de la latence. Que l’on travaille au bureau ou à domicile, elle est un problème grave qui peut facilement toucher tout le monde réseaux informatiques, appels téléphoniques fixes, etc.

 

Comment mesurer le temps de latence ?

Elle peut être mesurée dans un sens ou dans les deux et est quantifiée en termes de millisecondes (ms). Elle se mesure de deux façons.

 

La latence unidirectionnelle

C’est le temps nécessaire à un paquet de données pour voyager dans une seule direction. Elle est généralement utilisée pour diagnostiquer les problèmes de réseau.

 

La latence bidirectionnelle

Elle est également appelée « latence aller-retour ». Elle mesure le temps de trajet aller-retour et ce chiffre est utilisé pour calculer les MOS.

 

Cas pratique : la VoIP

Pour les appels VoIP, une latence unidirectionnelle de 20 ms est normale ; une latence même de 150 ms est à peine perceptible et donc acceptable. Mais au-delà de ce délai, la qualité et la cohérence de l’appel commencent à décliner. Une latence de 300 ms ou plus est tout à fait inacceptable.

L’Union Internationale des Télécommunications (UIT) recommande une latence maximale de 150 ms (aller simple) pour les appels vocaux. Au-delà de 150 ms (300 ms aller-retour), la qualité des appels diminue au point d’être inacceptable et totalement improductive.

 

Test de latence

Aujourd’hui, les utilisateurs ont des attentes très élevées en ce qui concerne la qualité des appels téléphoniques. Mais de nombreux problèmes peuvent survenir avec une connexion vocale, notamment la latence.

Aujourd’hui plus que jamais, les entreprises dépendent de canaux de communication clairs dans leurs interactions avec les clients. Ainsi, de plus en plus d’entre elles adoptent une approche véritablement proactive de la gestion de la qualité d’appel.

En faisant un test, vous pourrez mesurer de manière proactive toute latence. Et, grâce à des tests répétés, détecter les variations dans le temps.

 

Autres solutions pour les entreprises

Les entreprises devraient également investir dans l’infrastructure réseau, qui garantit que l’ensemble des salariés peut travailler efficacement à distance ; parallèlement aux tests.

Les connexions internet à très haut débit, les commutateurs, les routeurs et les équipements VPN redondants sont autant de composants viables pour une infrastructure adaptée à vos employés. Une autre option consiste à fournir à vos employés des points d’accès mobiles pour accéder aux ressources de l’entreprise si leur connexion internet n’est pas suffisante.

Mathieu Carlier
})(jQuery)