Tim Berners-Lee : découvrez le parcours de l’inventeur d’internet

Poursuivons notre étude de l’histoire d’internet avec son inventeur. On considère que Tim Berners-Lee est l’inventeur d’internet ; l’inventeur du World Wide Web. Né en 8 juin 1955, Sir Timothy John Berners-Lee est également connu sous le nom de TimBL. En mars 1989, il a fait une proposition pour la création d’un système de gestion de l’information. Il parvient ensuite à mettre en œuvre la première communication réussie entre un client HTTP et un serveur via Internet ; à la mi-novembre de la même année.

Tim Berners-Lee : découvrez le parcours de l'inventeur d'internet

Tim Berners-Lee : un enfant passionné

Timothy Berners-Lee est né à Londres, en Angleterre. C’est l’un des quatre enfants nés de Mary Lee Woods et de Conway Berners-Lee. Ses parents ont travaillé sur le premier ordinateur commercialement développé, le Ferranti Mark 1. Ensuite, il a fréquenté la Sheen Mount Primary School. Puis il est allé à l’école Emanuel, dans le sud ouest de Londres de 1969 à 1973. Passionné de trainspotter lorsqu’il était enfant, il a appris l’électronique en bricolant avec un modèle de chemin de fer. Il a étudié au Queen’s College, à Oxford, de 1973 à 1976 ; où il a reçu un baccalauréat ès arts de première classe en physique.

Tim Berners-Lee : prix et distinctions

En 2004, Tim Berners-Lee a été fait chevalier par la reine Elizabeth II pour son travail. En avril 2009, il a été élu associé de l’Académie nationale des sciences des États-Unis. Nommé dans la liste des 100 personnes les plus importantes du 20e siècle du magazine Time, Tim Berners-Lee a reçu un certain nombre d’autres prix et distinctions pour son invention.

Il a aussi été honoré en tant qu’ « inventeur du World Wide Web » lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’été de 2012. Une cérémonie au cours de laquelle il est apparu en personne, travaillant sur un ordinateur NeXT vintage. Il a alors tweeté « This is for everyone ». Un message qui a été instantanément affiché grâce aux lampes LCD attachées aux chaises des 80000 personnes présentes. Ensuite, Tim Berners-Lee a aussi reçu le prix Turing 2016 «pour avoir inventé le World Wide Web, le premier navigateur Web, ainsi que les protocoles et algorithmes fondamentaux permettant au Web d’évoluer»

L’inventeur d’internet : carrière de Tim Berners-Lee

Après l’obtention de son diplôme, Tim Berners-Lee a travaillé comme ingénieur à la société de télécommunications Plessey à Poole. En 1978, il a rejoint D. G. Nash à Ferndown, Dorset, où il a participé à la création de logiciels de définition de caractères pour les imprimeurs. Ensuite, Tim Berners-Lee a travaillé comme entrepreneur indépendant au CERN de juin à décembre 1980. Pendant son séjour à Genève, il a proposé un projet basé sur le concept d’hypertexte. Afin de faciliter le partage et la mise à jour des informations entre chercheurs. Pour le démontrer, il a construit un système prototype nommé INQUIRE.

Après avoir quitté le CERN à la fin des années 1980, il est allé travailler à Image Computer Systems, Ltd de John Poole ; à Bournemouth, dans le Dorset. Il a dirigé le département technique de l’entreprise pendant trois ans. Le projet sur lequel il a travaillé était un «appel de procédure à distance en temps réel» qui lui a permis d’acquérir de l’expérience en matière de réseautage informatique. Enfin, en 1984, il est retourné au CERN en tant que boursier.

Le premier serveur Web au monde

En 1989, le CERN était le plus grand nœud Internet d’Europe et Timothy Berners-Lee a vu l’opportunité de relier l’hypertexte avec Internet :

« Je devais juste utiliser l’idée hypertexte et la relier au protocole de contrôle de transmission et aux idées de système de nom de domaine et -ta-da! – le World Wide Web … Créer le web était vraiment un acte de désespoir, parce que sans cela, la situation aurait été très difficile quand je travaillais au CERN. La plupart des technologies utilisées sur le web, comme l’hypertexte, comme Internet, les objets texte multifont, avaient déjà été conçues. Je devais juste les mettre ensemble. C’était une étape de généralisation, en passant à un niveau d’abstraction plus élevé, en pensant à tous les systèmes de documentation qui pourraient faire partie d’un système de documentation imaginaire plus vaste. »

Le premier navigateur Web au monde

Timothy Berners-Lee a écrit sa proposition en mars 1989 et, en 1990, l’a redistribuée. Elle a ensuite été acceptée par son manager, Mike Sendall. L’inventeur d’internet a utilisé des idées similaires à celles du système INQUIRE pour créer le World Wide Web. Le même système pour lequel il a conçu et construit le premier navigateur Web. Son logiciel a également fonctionné à la façon d’un éditeur (appelé WorldWideWeb, fonctionnant sur le système d’exploitation NeXTSTEP). Ensuite, il a aussi créé le premier serveur Web, CERN HTTPd (abréviation de démon Hypertext Transfer Protocol).

Mike Sendall achète un cube NeXT pour évaluation, et le donne à Tim Berners-Lee. L’implémentation du prototype de Tim sur NeXTStep est réalisée en l’espace de quelques moi ; grâce aux qualités du système de développement logiciel NeXTStep. Ce prototype permet la navigation / la création WYSIWYG.

Le premier site Web

Le premier site Web a été créé au CERN. Bien qu’il s’agisse d’une organisation internationale hébergée par la Suisse, le bureau utilisé par Tim Berners-Lee se trouvait juste de l’autre côté de la frontière en France. Finalement, il a été mis en ligne le 6 août 1991 pour la première fois. info.cern.ch était l’adresse du premier site web et serveur web au monde. Il fonctionnait sur un ordinateur NeXT au CERN. La première adresse de la page Web était http://info.cern.ch/hypertext/WWW/TheProject.html. Elle était centrée sur les informations concernant le projet WWW.

Ainsi, les visiteurs pouvaient en apprendre davantage sur l’hypertexte, les détails techniques pour créer leur propre page Web ; et même une explication sur la façon de rechercher des informations sur le Web. Malheureusement, il n’existe pas de captures d’écran de cette page originale. Mais de toute façon, des modifications ont été apportées quotidiennement aux informations disponibles sur la page au fur et à mesure du développement du projet WWW. Cependant, vous pourrez en trouver une copie datant de 1992 sur le site Web du World Wide Web Consortium.

Définition du World Wide Web

D’ailleurs, ce site a fourni une explication de ce que le World Wide Web était ; et comment on pourrait utiliser un navigateur et mettre en place un serveur web. Aussi, dans une liste de 80 moments culturels qui ont façonné le monde, choisis par un panel de 25 éminents scientifiques, universitaires, écrivains et dirigeants du monde, l’invention du World Wide Web a été classée numéro un. Il y est décrit comme «La croissance la plus rapide de tous les temps d’un moyen de communication ; l’internet a changé pour toujours la forme de la vie moderne. Ainsi, nous pouvons nous connecter les uns aux autres instantanément, partout dans le monde « .

Création du W3C

En 1994, Tim Berners-Lee a fondé le W3C au Massachusetts Institute of Technology. Il comptait diverses entreprises qui étaient désireuses de créer des normes et des recommandations pour améliorer la qualité du Web. Tim Berners-Lee a rendu son idée accessible librement, sans brevet et sans redevance. Le World Wide Web Consortium a décidé que ses normes devraient être fondées sur une technologie libre de droits ; de sorte qu’elles puissent facilement être adoptées par quiconque.

East Dorset Heritage Trust

Ensuite, en 2001, Tim Berners-Lee est devenu un patron du East Dorset Heritage Trust. Ensuite, en décembre 2004, il a accepté une chaire en informatique à l’École d’électronique et d’informatique de l’Université de Southampton ; pour travailler sur le Web sémantique. Dans un article du Times en octobre 2009, Tim Berners-Lee a admis que la paire initiale de barres obliques (« // ») dans une adresse Web était « inutile ». Il a expliqué au journal qu’il aurait facilement pu concevoir des adresses Web sans les barres obliques. « Voilà, ça semblait être une bonne idée à l’époque », a-t-il indiqué.

Autres contributions de Tim Berners-Lee

Tim Berners-Lee est donc le directeur du World Wide Web Consortium (W3C), qui supervise le développement continu du Web. Il est également le fondateur de la World Wide Web Foundation. Enfin, il est aussi chercheur principal et titulaire de la chaire 3Com des fondateurs du MIT Computer Science and Artificial Intelligence Laboratory (CSAIL).

Il est directeur de la Web Science Research Initiative (WSRI) et membre du comité consultatif du MIT Center for Collective Intelligence. En 2011, il a été nommé membre du conseil d’administration de la Fondation Ford. Enfin, il est aussi fondateur et président de l’Open Data Institute.

Poursuivez votre lecture avec : 

})(jQuery)