Le câblage d’un réseau de fibre optique

Intéressons-nous maintenant au câblage d’un réseau de fibre optique. Alors que d’autres systèmes télécoms utilisent encore le cuivre pour le raccordement final de l’abonné, pratiquement tous les câbles d’un système téléphonique sont aujourd’hui en fibre optique ; si on y est éligible. Aussi, avant de souscrire un forfait, mieux vaut tester son éligibilité à la fibre optique pour connaitre sa zone de couverture.

Les sociétés de télévision par câble utilisent un câble coaxial de haute performance dans la maison. Cependant, il se connecte à un squelette de fibre optique. L’épine dorsale d’internet est uniquement constituée de fibres optiques. La plupart des bâtiments commerciaux dans les zones peuplées ont aussi des connexions en fibre optique.

Ensuite, les villes quand à elle utilisent la fibre SM pour relier les bâtiments municipaux, les caméras de surveillance ; ou les feux de circulation. Même les tours supportant les antennes cellulaires le long des routes et sur les immeubles de grande hauteur ont généralement des connexions en fibre.

 

 

Quelle fibre choisir pour le câblage d’un réseau de fibre optique ?

Lorsque l’on doit réaliser le câblage d’un réseau de fibre optique sur une longue distance ou en extérieure, le choix se porte généralement sur un câblage contenant de la fibre optique monomode (SM).

D’ailleurs, la plupart de ces systèmes sont conçus pour être utilisés sur des distances et des vitesses qui excluent tout sauf la fibre SM. Enfin, pour de longues distances ou des installations extérieures, le choix du monomode (SM) s’impose.

Dans la suite de notre guide, nous aborderons aussi la question des fibres optiques monomodes et multimodes. Nous déterminerons laquelle doit être mise en place en fonction des besoins et des usages.

 

L’interconnexion optique et ses avantages pour le câblage d’un réseau de fibre optique

L’interconnexion optique est un moyen de communication par câbles optiques. Par rapport aux câbles traditionnels, les fibres optiques sont capables d’offrir beaucoup plus de bande passante ; de 10 Gbit/s jusqu’à 100 Gbit/s. La technologie est actuellement présenté comme un moyen de relier des ordinateurs à des appareils mobiles, ainsi que sur les cartes mères et les appareils dans les ordinateurs.

IBM a créé un prototype d’interconnexion optique prototype utilisant la longueur d’onde de multiplexage par répartition (WDM). Ils suggèrent qu’en cas de succès, cette technologie pourrait conduire au premier ordinateur capable d’effectuer un milliard de milliards de calculs par seconde.

Un guide d’ondes émet huit faisceaux de couleurs différentes sur plusieurs ports différents d’un modulateur. Cela permet huit signaux pouvant être transférés simultanément. Ce faisceau multi-longueur d’onde se déplace à travers la puce, avec des commutateurs optiques contrôlant la direction.

Les principaux avantages d’interconnexions optiques à base de silicium sont :

  • une plus grande vitesse
  • un encombrement réduit
  • une faible consommation énergétique
  • des prix plus faibles
  • la compatibilité avec une infrastructure CMOS existante

 

Le réseau de communication fibre est-il pérenne ?

La fibre optique est un bon investissement à long terme. Le déploiement de la fibre est donc tout autant un investissement qu’une nécessité.

Ainsi, les villes, les entreprises comme les fournisseurs d’accès internet ont misé sur un raccordement optique partout en France ; la voyant comme une infrastructure d’avenir. L’état et l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes (ARCEP) encadrant toutes ces démarches ; et veillant à ce que les délais annoncés pour le raccordement de la fibre soient respectés.

 

Poursuivez votre lecture avec : 

})(jQuery)