Comment parler du TCP/IP, sans parler des Réseaux IP Européens ; ou RIPE. C’est un forum ouvert à toutes les parties intéressées par le développement technique d’Internet. L’objectif de la communauté RIPE est de veiller à ce que la coordination administrative et technique nécessaire à la maintenance et au développement d’Internet se poursuive.

Cependant n’est pas un organisme de normalisation comme l’Internet Engineering Task Force (IETF). Il ne traite pas des noms de domaine comme l’ICANN.

De plus ça n’est pas une entité légale et n’a pas d’adhésion officielle. En outre, cela signifie que toute personne intéressée par leur travail peut participer via des feuilles de route et en assistant à des réunions. Il dispose d’une chaire pour garder un œil sur le travail entre les réunions et pour agir en tant que liaison externe.

Rob Blokzijl, qui a joué un rôle déterminant dans sa création, en a été le président initial. De plus, il a occupé ce poste jusqu’en 2014, date à laquelle il a nommé Hans Petter Holen comme successeur. Enfin, la communauté des Réseaux IP Européens interagit via les listes de diffusion RIPE, RIPE Working Groups, et RIPE Meetings.

Histoire du RIPE

La première réunion du RIPE s’est tenue le 22 mai 1989 à Amsterdam, aux Pays-Bas. Elle a réuni 14 représentants de 6 pays et 11 réseaux. À l’époque, les gouvernements européens, les organismes de normalisation et les entreprises de télécommunication plaident pour la norme OSI. Les réseaux IP étaient alors perçus comme la mauvaise solution.

Aussi, dans la communauté universitaire (principalement la physique nucléaire et des particules), il était impératif de travailler avec des collègues en Europe et aux États-Unis.

L’IP a fourni une norme pour permettre l’interconnexion et la coopération. Alors que les réseaux offerts par les sociétés de télécommunications européennes en manquaient souvent complètement.

 

Le comité de coordination

Les Réseaux IP Européens, en tant qu’organisation a été établi, par un mandat qui a été émis le 29 novembre 1989. Dix organisations avaient l’intention de participer au Comité de coordination de l’organisation ; conformément aux termes du mandat, bien que certaines d’entre elles devaient encore prendre une décision formelle.

Ces organisations étaient : BelWue, CERN, EASInet, EUnet, GARR, HEPnet, NORDUnet, SURFnet, SWITCH et XLINK. Dans le même temps, des groupes de travail ont été créés pour faciliter l’interconnexion des réseaux IP européens. Les quatre groupes de travail étaient :

  • La connectivité et routage
  • La gestion de réseau et opérations
  • Le système de noms de domaines
  • La coordination formelle

 

Centre de coordination du réseau

Ainsi, l’un des résultats fût la proposition, le 16 septembre 1990, de créer le Centre de coordination du réseau RIPE (NCC). Son objectif : soutenir les tâches administratives dans la communauté. Le premier plan d’activité du RIPE NCC a été publié en mai 1991. Les Réseaux IP Européens ont demandé à RARE (l’un des prédécesseurs de TERENA) s’ils fourniraient le cadre légal pour le RIPE NCC.

Ainsi, après une procédure de sollicitation, le RIPE NCC a commencé en avril 1992 avec son siège à Amsterdam. Daniel Karrenberg en était alors le directeur et travaillait avec seulement deux autres membres. Le financement initial a été assuré par les réseaux universitaires (membres RARE), EARN et EUnet.

Le RIPE NCC a été officiellement créé lorsque la version néerlandaise des statuts a été déposée à la Chambre de commerce d’Amsterdam ; le 12 novembre 1997.

Des textes sont disponibles sous licence creative commons attribution.

 

Fonction du RIPE

Le processus d’élaboration de politiques des Réseaux IP Européens (PDP) suit formellement les contributions et la discussion sur toute politique proposée. Le PDIP RIPE est transparent et basé sur un consensus. Tout le monde peut proposer une nouvelle politique ; ou une modification à une politique existante. Les propositions sont ensuite discutées et acceptées ou rejetées par la communauté conformément aux directives du PDI RIPE.

 

Réunion et communauté

Les réunions du RIPE se tiennent deux fois par an, avec les LIR, dans différents endroits de la région desservie par le RIPE NCC. Ces réunions sont des événements de cinq jours au cours desquels des fournisseurs de services Internet (FSI), des exploitants de réseaux, des représentants gouvernementaux, des organismes de réglementation et d’autres parties intéressées. Ainsi, ils se réunissent pour discuter de questions, de développements et de politiques pertinents. Enfin, elles sont ouvertes à tous, bien que l’inscription soit obligatoire.

 

Poursuivez votre lecture avec : 

})(jQuery)