Nous ne pouvions pas vous parler de l’histoire d’internet sans parler de la culture internet et de l’usage d’internet. Années après années, les usages se sont développés de façon exponentielle. Aujourd’hui, impossible d’envisager le quotidien sans les mails, les sites internet, les moteurs de recherche ; mais aussi le partage de fichier, les smartphones, etc.

 

 

Usage d’internet et culture internet : l’email et Usenet

Débutons donc notre tour d’horizon de la culture web avec l’email. Saviez-vous que la création de l’email était antérieur à celle d’internet ? Saviez-vous qu’ils étaient dores et déjà utilisés par le réseau informatique ARPANET ?

Nous en parlerons plus longuement dans un article dédié dans notre guide.

 

Usage d’internet et culture internet : de Gopher au WWW

Au fur et à mesure qu’Internet grandissait, au cours des années 1980 et au début des années 1990, de nombreuses personnes se rendaient compte du besoin croissant de trouver et d’organiser des fichiers et des informations.

Des projets tels que Archie, Gopher, WAIS et la liste des archives FTP ont tenté de créer des moyens d’organiser les données distribuées. Au début des années 1990, Gopher, inventé par Mark P. McCahill, offrait une alternative viable au World Wide Web.

 

Usage d’internet et culture internet : moteurs de recherche

Même avant le World Wide Web, il y existait des moteurs de recherche qui tentaient d’organiser Internet. Le premier était le moteur de recherche Archie de l’Université McGill en 1990.

Il a été suivi en 1991 par WAIS et Gopher. Ces trois systèmes ont précédé l’invention du World Wide Web. Mais tous ont continué à indexer Internet pendant plusieurs années après l’apparition du Web.

 

Usage d’internet et culture internet : partage de fichiers

Une variété d’outils ont été développés pour aider les utilisateurs à découvrir les fichiers qu’ils pourraient vouloir transférer. On parle alors du partage de fichiers.

Y compris le Wide Area Information Server (WAIS) en 1991, Gopher en 1991, Archie en 1991, Veronica en 1992, Jughead en 1993, Internet Relay Chat (IRC) en 1988, et éventuellement le World Wide Web (WWW) en 1991 avec des répertoires Web et des moteurs de recherche Web.

 

La bulle dot-com

Soudainement, il était possible pour les entreprises du monde entier de toucher des millions de personnes à un très faible coût. Les entrepreneurs du monde entier ont ainsi développé de nouveaux modèles commerciaux. C’est alors qu’ils ont fait appel à des capital-risques pour lever des fonds ; et assurer leur développement.

Mais beaucoup de ces entrepreneurs, n’avaient aucune expérience en gestion d’entreprise. Bien que leurs idées étaient pour la plupart géniales, leur business plan ne reposaient que sur des hypothèses.

Beaucoup pensaient aussi que grâce à Internet, ils contourneraient les canaux de distribution des entreprises existantes ; et ne seraient donc pas être en concurrence frontale avec eux. Mais lorsque ces entreprises en questions se sont également lancés sur internet, leurs espoirs sont partis en fumées …. tout comme les capitaux investis par leurs investisseurs. La bulle Internet a éclaté en Mars 2000. Malgré cette déflagration, Internet continue de croître, poussé par le commerce, l’opulence d’informations et les réseaux sociaux.

 

L’arrivée des téléphones mobiles

A cette époque, les téléphone n’ont que de petits écrans. Pour utiliser efficacement ce petit écran et son minuscule clavier, le protocole WAP (Wireless Application Protocol) est inventé. La plupart des services Internet pour les appareils mobiles fonctionnent avec le WAP.

Au départ, ces services internet mobile sont principalement utilisés en Asie ; et notamment au Japon, en Corée du Sud et à Taïwan. C’est en 2008 que l’usage d’internet sur mobile a croisé l’usage d’internet sur un ordinateur. Dans de nombreuses régions du monde en développement, le ratio est de 10 utilisateurs de téléphones mobiles pour un utilisateur de PC.

Le Nokia 9000 Communicator, lancé en Finlande en 1996, a été le premier téléphone mobile à connectivité Internet. Cependant, le succès ne fût pas au rendez-vous compte tenu des prix de l’accès aux services Internet. NTT DoCoMo, au Japon, a lancé le premier service Internet mobile, i-mode, en 1999.

Cet événement est considéré comme étant la naissance des services Internet de téléphonie mobile. En 2001, le système de messagerie électronique mobile de Research in Motion (maintenant BlackBerry Limited) pour son produit BlackBerry a été lancé en Amérique.

Ainsi, avec le smartphone, le nombre d’internautes n’a cessé de croître et le taux de pénétration d’augmenter.

 

Poursuivez votre lecture avec :

})(jQuery)